Partagez | .
 

 Mission A - Entrainement difficile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiji Keikō

Juunin Expert

avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 20
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Réputation: Connu
Points cadeaux:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Mission A - Entrainement difficile   Lun 14 Juil - 0:23


▲ ... face at the best.


▲ Non loin des grandes portes du village caché de la feuille, un jeune homme vêtu d'un long chapeau noir arpentait les ruelles de Konoha. Une batte d'acier soigneusement rangée dans son dos, le regard déterminé, celui-ci semblait être sur le point de se diriger pour mener un combat. Une démarche noble, une chevelure mi-longue blonde qui ressortait de ce merveilleux chapeau, ça ne pouvait être que lui. L'un des Jônin du village caché de la feuille, Aiji Keikô, dont l'existence n'était pas encore connu. Il avait obtenu ce rang récemment, mais il comptait bien gravir les échelons aussi vite que possible. C'est ainsi qu'il s'était donc mit immédiatement en route pour exécuter sa première mission de rang A qui consistait à combattre un autre Jônin récent. Contrairement à Keikô, celui-ci avait déjà fait beaucoup parler de lui et ceci tout simplement par les poings. D'après les informations, il serait le plus redoutable Jônin de Konoha, mais ne craignant rien, ce petit bonhomme à la tignasse blonde avait tout de même accepté la requête et s'aventurait pour rejoindre son adversaire dans la forêt du pays du feu. Il n'avait pas le droit à l'échec. L'escrimeur désirait d'ailleurs gagner en renommé et être reconnu au près du Hokage quatrième du nom.

▲ En empochant cette victoire, sa renommée au sein du village allait grandement augmenté et cela il le savait. Traversant les portes de Konoha, foulant les terres qui séparaient sa position à celle de la forêt, il arrivait finalement à destination. Keikô ne tardait pas. Comme toujours à l'heure du rendez-vous, son adversaire quant à lui, était légèrement en retard mais finit tout de même par se pointer. Celui-ci souriait, très sur de lui, contrairement au jeune noble qui gardait un visage sans expression, mais confiant également. Ils s'avançaient tous deux lentement tandis que le blondinet au long chapeau dégainait son arme pour la laisser toucher le sol, dessinant alors un chemin avec celle-ci montrant à quel point elle était lourde et difficilement maniable. À quelques centimètres l'un de l'autre, son opposant s'exprimait le premier. « Si tu penses m'impressionner avec ta batte de Baseball... tu te trompes gamin. » Il était vrai que Keikô faisait jeune et même qu'il était plus jeune que lui. Simplement, deux à trois ans les partageaient. De là à dire gamin, il ne connaissait vraiment pas ses limites. Gardant son sang-froid, quant à notre Jônin, celui-ci ne rétorquait pas. Il se contentait seulement de le saluer et de lui souhaiter un bon combat. Prenant aussitôt du recule, la bataille débutait.

▲ Garçon avec un style polyvalent et qui préférait encaisser les attaques pour contre-attaquer, Keikô ne bougeait pas d'un pouce et c'est son adversaire qui ouvrait les hostilités. Lançant une première offensive avec deux boules de foudres basiques, le jeune garçon au long chapeau noir contrait avec deux coups de battes bien placé en tournoyant sur lui-même. Il s'arrêtait un instant. Le contre avait crée une petite fumée autour de lui, masquant le corps de l'ennemi complètement. Lorsqu'elle se dissipait, celui-ci était toujours présent avec ce petit sourire malsain en coin de lèvres. Le doué Aiji, toujours sans expression, se dessinait gentiment une petite grimace de bonheur sur son visage. Il commençait à prendre goût au combat et c'est dans son élan qu'il arrivait à toute vitesse sur le redoutable Jônin de Konoha. Son arme à la main, il fondait sur l'ennemi comme un chien enragé pour venir le frapper d'un coup de batte violent dans le crâne qui se faisait malheureusement contré par un katana. Les échanges s'enchaînaient, prenant place à plusieurs ondes de chocs qui laissaient de ridicules traces sur les arbres autours. La partie n'était pas terminé, mais très vite, vif comme l'aigle, Keikô prenait le dessus avant de trancher son opposant.

▲ Plus personne ne bougeait. Le craintif Jônin du village caché de la feuille était plié. Lorsque l'on pouvait entendre de la part du blondinet: « ... s'en est finit. » Avant que brusquement, l'être de son adversaire ne se transforme en particule de foudres pour électrocuter le blondinet. Quittant l'arbre sur lequel il était perché, son adversaire apparaissait, ricanant aussitôt avant de dire à son tour: « Alors ? Tu disais ? S'en est finit de qui ? Hein ?! » Battu ? En aussi peu de temps ? Keikô, le regard rivé sur son antagoniste, se dissipait à son tour sauf en une flaque d'eau qui chutait le sol. Son réel corps divulgué, à l'arrière de son adversaire, cette fois-ci sans son long chapeau qu'il s'était permit de déposer juste à côté d'un arbre, il souriait. « Je crois bien qu'on a eu les mêmes intentions. Le combat risque d'être dur. » Tournant pour mieux apercevoir le jeune Aiji, le redoutable Jônin de Konoha se mettait à rire pour s'exclamer sitôt. « J'ai touché le jackpot on dirait. T'es pas comme les autres, hein. Tu m'as l'air beaucoup plus intelligent, toi. » L'expression des deux hommes exprimait une détermination sans faille. On sentait dans cette atmosphère que le moindre faux mouvement pouvait coûter la défaite. Une attaque sans but précis était dangereux, pour l'un comme l'autre.

▲ Distancé d'une dizaine de mètres, personne ne bougeait, une feuille traversait au milieu des deux, flottante, s'écrasant contre la terre de la forêt pour que les deux agissent. Les mudras s'exécutaient chez Keikô et quant à l'antagoniste, c'est une course rapide qui s'effectuait. Alors qu'il était sur le point de se faire trancher en deux, de justesse, l'ex-noble déversait du liquide de sa bouche venant à se transformer en un raz-de-marrée qui emportait son adversaire dans cette coulée qui semblait être sans fin. C'était un fleuve, non, un lac qui se composait. Une grande étendue d'eau apparaissait soudainement. À la tête de cette masse d'eau, le blondinet qui guettait autour de lui avec grande intention pour localiser son opposant qui ne se montrait pas. Reprenant sa batte, ondoyante sur le lac qu'il venait de composer, Keikô restait sur ses gardes avant qu'il n'agisse de dessous. L'ombre de l'ennemi se dessinait à ses pieds. Celui-ci s'écartait alors immédiatement, laissant ressortir son adversaire pour lancer une nouvelle offensive sans plus attendre. Une nouvelle série d'attaque à l'épée qui s'enchaînait pour finalement devancer le redoutable Jônin d'une course arrière et rapide avant d'extraire de sa bouche une imposante boule de feu.

« Katon, Endan ! » Prenant tout sur son passage, l'ancien noble espérait avoir brûlé son opposant. Il patientait, gentiment, sans pour autant baisser sa garde d'une main qui venait caresser l'eau et de l'autre toujours l'arme en main. La fumée s'évaporait. Un petit bout de bois au milieu de cette attaque accompagné de l'antagoniste qui était positionné juste à côté. Keikô était essoufflé. Il n'en croyait pas ses yeux. La technique de la permutation, c'est ce qui l'avait aidé à s'en sortir à la dernière minute. On pouvait parfaitement entendre l'inspiration et l'expiration d'air qui se faisait brusque chez le jeune à la tignasse blonde. Quant à son adversaire, il était également fatigué, mais le démontrait nettement moins. Un genou à terre, tentant désespéramment de se relever, Keikô n'y arrivait pas et l'être de son antagoniste se déplaçait petit à petit dans sa direction. Celui-ci ricanait, s'écrier, gigoter à l'idée d'avoir remporté la victoire. Tandis que plus qu'un bon mètre les séparait, le combat prenant presque fin, cinq requins sortaient de l'eau avant de s'abattre sur le redoutable Jônin. Juste à temps, l'on pouvait dire. L'expression de l'ex-noble changeait. Il souriait à nouveau, cachant ce tour depuis un bon moment déjà.

▲ L'ennemi à terre, flottant sur l'étendue d'eau qui disparaissait gentiment, celui-ci parlait: « Bon sang. Je me suis bien fais avoir. Quand avais-tu placé ça ? » Keikô, à peine debout sur ses deux jambes par la fatigue qu'il emmagasinait, rétorquait: « Juste après mon attaque Katon. Au moment où j'ai posé ma main sur l'eau, j'ai fabriqué cinq requins qui attendaient calmement que tu m'attaques. Voilà tout. » Agrippant le bras de son opposant, Keikô l'aidait à se relever pour ensuite déposer celui-ci au-dessus de son coup afin de le soutenir pour marcher et rentrer ensemble. La bataille était terminée. Il venait de remporter une victoire glorieuse.

Copyright © Snow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mission A - Entrainement difficile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Konoha :: Forêt du pays du feu-