Partagez | .
 

 Une après-midi aux portes [Rang D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ôto Ryoichi

Chuunin

avatar

Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 27
Date d'inscription : 07/07/2014

Feuille de personnage
Réputation:
Points cadeaux:
19/19  (19/19)

MessageSujet: Une après-midi aux portes [Rang D]   Jeu 17 Juil - 14:32

Mizukage a écrit:
Rang de la mission: D
Description: La plupart des ANBU étant en mission, vous êtes assigné aux portes du villages et vous devez laisser passer ou non les personnes se présentant. Veuillez les acceuillir ainsi que récolter des informations sur eux avant de les laisser entrer ou non.
Votre mission dure une après midi.
Xp et ryos: 50 et 60 ryos.

    D’après le radio réveil, il est actuellement six heures, le soleil à déjà commencer à pointer le bout de son nez et il est aujourd’hui temps d’aller travailler, il y a pas mal de bricole à faire, mais une bien plus importante que toutes les autres, un travail pour le village, pour Kiri. N’est-ce pas là le plus important ? La chose à faire passer en priorité dans une journée ? Et bien si, mais est-ce que notre boulet international va voir les choses de cette manière également ou bien va-t-il tout simplement plaquer l’affaire et s’en aller vers de nouvelle aventure ? Là est toute la question, mais quelle en sera la réponse ? La suite, au prochain épisode...

    Merci, mais je t’entend bougre d’âne de narrateur stupide... [Il en va de même pour moi imbécile.]Ah oui c’est vrai, j’avais oublié... Je suis désolé de l’avoir fais exprès et de le penser alors. [Tu es réellement irrécupérable mon pauvre.] Oh ? C’est vrai ? Tant mieux alors. Je venais à peine de me lever que déjà j’avais le parchemin de mission grand ouvert sous mes yeux afin de lire encore et encore et de bien m’approprier le truc pour démarrer ensuite, ni une ni deux, je sautais dans mes affaires et trainait inlassablement à la maison en faisant deux trois bricoles avant de prendre la route des portes du village, prenant soin de verrouillé ma porte avant à l’aide de mon Fuuinjutsu, à quoi sert d’avoir des clé quand on a pareille technique ? S’en est presque déroutant de voir à quel point je suis doué pour ce genre de chose. Marchant donc dans les rues du village, j’arrivais rapidement devant les portes où m’attendait un ninja qui aurais pour but de m’expliquer rapidement les choses avant de disparaitre pour une mission d’une très grande importance, en fait, quand on regarde, c’est moi qui me tape toute la cochonnerie là, quelle poisse tout de même... [Ça va, tu ne vas pas te plaindre non plus ?]Et bien si !

    Forcément, il a fallu que je revêtisse le bandeau frontal de Kiri que je positionnais donc sur mon front, posant mon chapeau de paille par-dessus mais sans le dissimuler cette fois-ci avant de finalement allez prendre place dans le petit abri conçu spécialement pour les gardiens des portes. J’avais pris notes de façon très attentive de tout ce que l’instructeur venait de me raconter, il est clair que je n’avais pas le droit à l’erreur, mais n’étais-ce pas normal ça ? Une mission de rang D ? Et si un criminel super recherché venait à se présenter ? Ce n’est surement pas moi qui vais réussir à le garder aux portes du village, je n’en ai pas la moindre chance faut bien se le dire, c’est dingue tout de même non ? Toutefois, je présume qu’il n’est pas encore le moment de penser de façon aussi néfaste, j’aurais clairement le temps de le faire pendant que je serais là, j’en ai pour l’après-midi de toute manière, allez c’est partit, venez, venez, approchez de moi, je vais m’occupez de vous qui que vous soyez, approchez, approchez. [Tu te prends pour un marchand ma parole.] Oui, je trouve ça tellement plus drôle à faire.

    J’avais à peine commencé d’ailleurs qu’un premier homme franchi la porte du village, je le regardais attentivement et lui demandait alors d’approcher par ici, les ordres sont les ordres et je les appliquerais pour tout le monde, il n’y aura aucune exeption. Il s’agissait là d’un jeune homme portant le bandeau frontal du village de Kiri, il semblait épuiser, revenait-il d’un entrainement ? Ou bien d’une mission, c’est également possible d’ailleurs. Il n’était pas très grand, tout au plus un mètre soixante, brun les cheveux courts, rasé de prêt même, il était habillé de façon plutôt classique, un bermuda et un tee-shirt, rien de très exceptionnel je dois bien le reconnaitre. Il s’approcha alors comme je le lui avais demandé.

    « Bonjour monsieur, il semble que je ne puisse guère vous laissez entrer de la sorte... »

    Ninja - « Ah oui ? Et pour quelles raisons dites moi ? »

    « Vous n’êtes pas sur mon registre il semblerait... »

    Ninja - « Ah oui ? Ben regardez mieux. Youshi Terumi, je suis un ninja du village et j’ai été envoyé en mission dont je reviens tout juste, je tiens là le document que l’on m’a demandé de ramené au village. »

    Je regardais brièvement cette fameuse liste des ninjas en mission et il est vrai que son nom apparut rapidement devant mes yeux, devais-je donc le laisser passer ? Je présume que oui, qui étais-je pour le retenir de toute manière me direz-vous... Puis vint le tour d’une femme, beaucoup moins sympathique que le premier homme à avoir fais son apparition d’ailleurs, par contre elle était très agréable à regarder, mais ça c’est un tout autre problème. Grande, brune aux yeux d’émeraude, la perfection même, mais il ne fallait pas s’arrêter à cela, c’est bien connu que l’habit ne fais pas le moine, ce n’est pas parce qu’elle est belle et sympathique qu’elle n’est pas dangereuse. Il me fallait donc en avoir le cœur net, j’entamais d’ailleurs rapidement la conversation avec elle, parlant de tout, de rien, mais en mettant des petits piquets censé à l’intérieure de ma construction, je ne perdais pas mon objectif de vue cela est sur. Du moins sympathique, c’est ce que je croyais, mais c’était bien loin d’être le cas malheureusement. Il ne fallut pas plus de trente seconde avant de m’envoyer balader sans même prendre la peine de me donner son nom, mais le pire dans l’histoire c’est quelle pensait réellement pouvoir passer. Après une série de signes incantatoires, des liens de bois jaillirent du sol et se saisirent de la jeune femme afin de l’immobiliser complètement.

    « Je ne crois pas vous avoir donné la permission de passer mademoiselle, vous me ferez le plaisir de répondre à quelques questions, suivant vos réponses, j’envisagerais de vous tuer, de vous laissez passer, ou de vous remettre à nos service de police, vous n’avez pas intérêt de vous trompez. »

    Jeune femme – « Plutôt crever, je n’ai pas de compte à rendre à un sous fifre dans votre genre. »

    « Nom, prénom, et que venez vous faire ici ? »

    J’ai pensé être clair, mais rien ni fait, elle refusait catégoriquement de me répondre, dans ce cas, il fallait que j’use des grand moyen. Resserrant alors un peu plus l’étreinte des liens de bois, je m’approchais d’elle et passait ma main sur son visage angélique avant de m’arrêter sur sa joue avec un petit sourire en coin.

    « Nom, prénom et que venez vous faire ici ? »

    Toujours rien... je vois. Je lui mis une petite tape sur la joue tout en souriant, elle était là, exposé de tout, étant à la merci de n’importe qui, de n’importe quoi, je retournais alors m’asseoir sagement conservant mon emprise sur elle, là laissant là, cibler par les moustiques et autre insectes. Je ne suis pas quelqu’un de nature violente, mais il semblerait bien que là je n’avais pas le choix, le village est prioritaire et la torture revêtit plusieurs forme, celle-ci en est une d’ailleurs. Une torture saine je présume, mais il était claire qu’elle servirait aussi d’exemple pour les autres, du moins je l’espérais. D’ailleurs en parlant des autres, un vieil homme se présenta comme revendeur d’arme, il avait d’ailleurs avec lui une sorte d’invitation de notre vendeurs d’arme, peut-être une espèce de fournisseur ou un truc du genre ? En tout cas, pour moi ça allait, il pu passer sans trop de problème, dommage en revanche, la jeune femme ne disait toujours rien et restait attacher là au milieu du chemin, dévisager par beaucoup, mais elle ne parlait toujours pas, j’espérais ne pas avoir à en venir plus loin, mais je pense ne pas avoir trop le choix en réalité... Mais soudain, l’homme du début de journée fit son apparition avec deux autres ninjas, le sourire aux lèvres, il n’est pas net quand même.

    Le garde - « Hé bien Miko on dirait que tu as eu quelques soucis n’est-ce pas ? »

    La jeune femme – « Oui ben ça va, te moques pas et libères moi. Je veux bien être gentille mais à un moment donné j’espère que tu as prévu une grosse somme d’argent enfoiré. »

    Le garde me fit comprendre que je pouvais alors la relâché, elle arriva d’ailleurs jusqu’à moi et me décolla un grosse gifle suite à laquelle je serrais les poings sans suite. Il s’agissait là en fait de la sœur du garde qui revenait au village mais dont le but était justement de tester le ninja en test aux portes, dans le fond, heureusement que je ne l’ai pas laissé passé alors, vous imaginez le bordel sinon, j’aurais pris le risque de me faire décapiter moi, ça craint tout de même... En tout cas, s’en est fini de cette mission, je n’ai plus qu’à rentrer chez moi à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une après-midi aux portes [Rang D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Kiri :: Portes du village-