Partagez | .
 

 Missions de rang C: Le poker.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minato Namikaze

Juunin



Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2014

MessageSujet: Missions de rang C: Le poker.   Mar 22 Juil - 7:43

"CALMEZ-VOUS!"


Minato venait de déchirer ses vêtements, poser un pied sur la table et l'autre resté sur la chaise. Il toisait du regard chaque joueurs de carte présent dans la pièce de sa hauteur ce qui ne plaisait évidemment pas à la pègre. -Attendez une seconde... peut-être devrais-je vous raconter comment cette situation est arrivé d'une manière impromptue, reprenons depuis le début voulez-vous?-

En ce jour de grâce (dimanche donc) Minato se levait trèèèès lentement, tiré de son lit par sa femme à Midi, il n'avait pas trop le choix. C'était son -presque- jour de congé. Il enfilait un caleçon en sortant des draps, enlevait le chassie présent dans le coin de ses yeux et partait dans sa salle à manger où sa femme avait eu la gentillesse de lui préparer un repas. Les enfants étaient sortit, connaissant Naruto il allait essayer de faire quelques bêtises enfantines pour se faire remarquer alors que Kaori était très surement en train de s'entrainer ardemment. La mentalité des villageois l'avait poussé à évolué dans ce sens, son père était tout de même heureux de voir la force de caractère de sa fille, il savait qu'elle ne pourrait pas se laisser abattre par de simples mots, ce temps étaient passées. Les mots qu'utilisaient les enfants étaient comme un coup de katana dans la poitrine mais elle surpassait tout cela, montrant en partie la supériorité de son intelligence et l'abstraction de la méchanceté gratuite. J'espérais tout de même qu'elle ne haïssait pas Kyuubi comme je l'avais fait pour Hachibi, c'était la seule raison pour laquelle elle ne pourrait pas contrôler son Bijuu complètement, si des sentiments de haine envers son démon l'animait. Peut-être lui reprochait-elle sa solitude. M'enfin, Minato mangeait tranquillement ses oeufs brouillés préparés avec amour suivit de deux portions de riz collant avec quelles feuilles de persil. La dernière bouchée fut des plus ardue, en effet, alors qu'il mâchait tranquillement les chaudes céréales un pigeon voyageur -à moitié bourré par on ne sait quelle nutrition- vint loger son bec dans le front de Minato. Il n'avait toujours pas eu son café, sa mauvaise humeur prit le dessus et, à l'aide de son couteau, il le planta dans le crâne du pauvre volatile avant de dire à sa femme avec un sourire "Cherie! On aura du pigeon pour ce soir!". il le posa à côté de son bol de riz vide et aperçu une lettre accroché à sa patte. Il venait vraiment de tuer l'un des piégeons voyageurs de Konoha, il gloussa. Cette lettre venait de son Hokage et lui demander si il pouvait surveiller une partie de carte pendant son jour de congé. Il lu le mot pègre ce qui lui laissa penser que le Hokage ne voulait tout de même pas prendre le risque de laisser cette mission à un simple Genin. Le mot riche lui laissa un sourire malicieux sur le visage, la partie se déroulant en soirée, une foule de nourriture allait être présent, il pourrait se goinfrer à sa faim. Il prévint tout de même sa femme de ne pas l'attendre pour manger ce soir. Elle hocha la tête en signe de compréhension. Il leur restait tout de même quelques heures seules, ils pouvaient profiter de leur présence pendant un petit moment. D'autant plus que les habits sensuels de Kushina ne le laissait pas de marbre. Il se leva tout doucement et donna un baiser passionné. L'acte terminé, il caressait tendrement et langoureusement le corps de sa ravissante femme tout en suivant ses courbes. Les deux haletaient mais étaient heureux, le visage de Kushina était posé sur le torse de son mari, il passèrent une heure dans cette position, se reposant et profitant chacun l'un de l'autre. Depuis qu'il était revenu il n'avait pas vraiment eu le temps de porter l'attention nécessaire à sa compagne ce qui le frustrait tout de même un minimum, il ne voulait pas qu'elle pense qu'il ne portait pas attention à elle. Finalement il décida de se lever et s'habiller. Elle avait finit de tisser son nouveau manteau, celui-ci était quelques peu différent de l'ancien, il était moins léger, le tissus avait l'air plus solide. Il était de la même couleur que le précédent avec les bordures rouges foncées mais cette fois-ci, un "V" était tissé à l'arrière et au milieu de son dos. Elle s'était même occupé de refaire forger son Katana détruit lors d'une mission contre des martiens aux armes étranges. Il partit tout en remerciement une centaine de fois sa femme, celle-ci riait au éclat à la vue de la gène du père.
La partie de poker commençait à 21 heures pétantes mais il fallait être présent sur les coups de 19h pour le repas et les animations prévus pour cette rencontre entre un riche personnage et la mafia Konohaienne. Minato comptait bien arriver à l'heure afin de pouvoir profiter un maximum de la gratuité de la nourriture de riche. De nombreux services devaient être prévu pour ce genre de réunion, de ce fait, de nombreux plats était assurés. Enfin, il allait aussi là bas pour observer le déroulement du jeu, bien entendu... Il n'y allait pas que pour la nourriture, cela allait de soi. -tousse.- Il arriva devant la demeure du bourgeois gentil-homme.
Son habitation était immense, ressemblant plus à un château qu'un mas, à première vue. Quatre étages avaient été construit à en juger le nombre de balcon soutenu par des piliers d'une autre époque. C'était une magnifique maison, cela ne pouvait être contredit. L'entrée de celle-ci pouvait faire penser à l'allée d'un roi avec les différentes plantes et arbres taillées sur le côté du chemin, de même une grande et ronde fontaine était posté au milieu de celui-ci, coupant le sentier en deux. Minato marchait au milieu, quelque peu gêné. Il sonna, un domestique lui ouvrit la porte et lui demanda de le suivre. Le serviteur l'emmena dans la grande salle à souper (oui, une salle à déjeuner et à diner était aussi présente dans son "humble demeure"). Tout en marchant dans le long couloir qui menait jusqu'à la porte de la salle du repas du soir, Minato avait observait les peintures et sculpture tout le long. Le riche propriétaire semblait tout de même imbu de sa personne, n'était présent que des portraits de son visage ou son corps, les statues sculptée dans du marbre ne représentait que lui. Son égo devait être équivalent à la grandeur de notre village. Il espérait tout de même que celui-ci avait participé à la reconstruction de Konoha lors de sa destruction par Kyuubi. Enfin, Minato arriva dans la salle à diner.
Le domestique ouvrit la porte en annonçant l'arrivé du Namikaze. Il semblerait qu'il était le dernier à être arrivé sur place et à se faire entendre. Le clapotement que produisait l'une des personnes à l'aide de ses doigts sur la table montrait son impatience. Une large cicatrice coupait son oeil droit, qu'il laissait fermé. Le façon dont lui parlait les autres invité laissait supposé qu'il était le chef de famille ou du moins, que celui-ci était supérieur à ses subordonnée. Le Kunoichi s'installa en bout de table, face à l'hôte de maison, cette place était parfaite pour observer les moindres faits et gestes de chacun. Une porte battante s'ouvrait, laissant place à des serveurs portant des plats couvert d'une cloche. Chacun avait sa propre assiette, son propre serveur. Celui du blond ne tarda pas à soulever la cloche tout en annonçant l'entrée. Cette première aperçue laissa l'eau à la bouche au protagoniste. L'entrée semblait réellement appétissante. Ils ne tardèrent pas à commencer à manger, tous utilisât des bonnes manières, pas de coudes sur la table, mangeaient avec le dos de leur fourchette (signe de distinction de la classe sociale supérieur), le repas se déroula sans accrochage et... 21 heures sonna dans toute la maison. Les invités, accompagnés de l'hôte changeaient de pièce. Il se retrouvait dans un lieu moins tape à l'oeil, une table ronde était présente au milieu de la table avec un paquet de carte dans le centre de celle-ci et un paquet de jeton en face de chacune des chaise. L'hôte avait même compté la participation de Minato dans ce jeu. Cette pensée le fit frémir de plaisir. Le poker était un jeu intellectuel, d'observation et bien entendu, pour ce genre de soirée, la triche était de vigueur. Il suffisait juste de comprendre les quelques micro-expressions de chacun de ses adversaires et avoir quelques tours dans sa manche pour s'assurer la victoire. Chacun s'installait là où ils le désiraient, personne ne dit un mot, la partie commença dans le calme le plus totale.
Une heure passa, il ne restait plus que trois adversaires sur la table: Minato, le chef de la mafia ainsi que le bourgeois. Ils n'étaient clairement pas mauvais, tout deux, ils arrivaient à tricher sans que personne autre que Minato ne les voyait mais bientôt, le drame allait s'installer. L'hôte remporta une main, le chef de famille, mauvais joueur commença à râler, l'autre tint des propos quelques peu provocateur à une personne qui semblait avoir le sang chaud. Chacun s'accusait mutuellement de tricherie, le ton se leva dans la salle, ils tapaient tout deux violemment sur la table comme pour accompagné leurs termes verbales abusés. Tout à coup, le mafieux dégaina une lame courte, semblable à un canif. Minato attrapa le milieu de son manteau à capuche et le retira dans un geste qui se voulait classe. Il posa un pied sur la table, déréglant la répartition de tout les jetons, un autre pied sur la chaise. La tête levé vers le lustre en diamant.

"CALMEZ-VOUS!"
Il passa une main dans ses cheveux, des étoiles sortirent de ceux-ci.

"Pourquoi tant de haine dans un lieu si agréable? Voyons, depuis le début, aussi bien l'un  que l'autre trichez sans scrupule alors maintenant, taisez vous et jouez."
Loin du compte, Minato ne parvint pas à les clamer, au contraire, il rajouta de l'huile sur le feu en confirmant les doutes de chacun. Le mafieux se jeta sur l'hôte avec son ridicule canif qui faisait plus penser à un couteau-suisse qu'autre chose. Le blondinet bouleau rapidement et plaça un Kuanai sous le cou du chef familiale. Ses subordonnées dégainèrent leur sabre dans sa direction, par peur qu'il lui tranche la gorge.

"Yoooosh les jeunes plus vieux que moi! La partie est terminée, faîtes un mouvement et je lui tranche la gorge avant de tous vous tuer en vous faisant bouffer vos propres intestins alors maintenant, tout le monde commence à rager ses armes tranquillement pour se diriger vers la sortie. Alfred, notre fidèle serviteur se fera un plaisir de vous raccompagner."
Cette fois, la soumission par la peur fonctionna. Tout le monde, excepté Minato et l'hôte de maison, quittait la pièce presque sans bruit. Quelques uns râlaient et disaient qu'ils ne s'arrêteraient pas là sur le geste du Juunin mais celui-ci n'y porta pas attention. Notre ninja se rhabiller, fut remercier en bon uniforme et partit rejoindre sa famille. Il irait faire son rapport demain, il était trop tard pour un compte rendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Missions de rang C: Le poker.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au sujet des missions de rang SS
» Would you like to summon a Demon? [Missions de Rang D]
» Demande de rang spéciaux
» Demandes de rang
» Demandez votre rang de padawan!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Konoha :: Habitations-