Partagez | .
 

 Mission D - Deux fouines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiji Keikō

Juunin Expert

avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 21
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Réputation: Connu
Points cadeaux:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Mission D - Deux fouines   Mer 23 Juil - 1:21


La fenêtre dans le bureau de la grande tour de Konoha, là où se trouvait le Hokage quatrième du nom, était complètement ouverte. Le jeune Aiji, postiché là à rien foutre, roupillait tranquillement avec son chapeau de paille qui lui recouvrait le visage. On ne l'entendait pas au début. Il était silencieux et ne dérangeait donc pas le célèbre chef du clan Uchiha. Puis c'est après un bon moment, alors qu'on entendait un certain bordel autour de la tour que Keikô commençait soudainement à ronfler. Ne supportant pas cela, son supérieur hiérarchique le réveillait d'un simple geste de sa main droite. Il lui tendait là un papier enroulé: un parchemin en faite. Le mouvement du boss perturbant le sommeil du jeune prodige, celui-ci s'éveillait lentement et prenait la lettre qu'il venait de lui remettre.

Sur le champ, il comprenait ce qu'il avait à faire, mais avant de quitter les lieux, ses yeux passaient au-dessus des écrits du Yondaime. Il espérait ne pas avoir une quête très longue, surtout qu'il était fatigué. C'est alors à sa grande surprise que son expression fatigué se changeait radicalement pour un visage neutre, exprimant un "il se fout de ma gueule ?". Une mission de rang D lui était accordée. Elle consistait à faire dégager les deux bandits qui semaient la pagaille en bas de la tour. Mais ce n'était pas terminé ! La raison pour laquelle il n'appelait pas quelqu'un d'autre pour cette tâche était simple: Keikô était le plus prêt, il lui soûlait à dormir certainement, mais aussi parce qu'ils étaient bien trop faibles pour que le quatrième du nom lui même descende. En gros, il était nul lui. C'est ce qu'avait compris notre bretteur fou. Ne pouvant rien dire à cause de sa position, il s'appuyait sur le rebord de la fenêtre à l'aide de ses mains pour s'élancer dans les airs planant comme un faucon. Il atterrissait très vite en bas. Une affaire très facile à régler. Normalement, il envoyait un Genin pour ce travail afin qu'il développe ses compétences au combat. Et là, il y avait Keikô: le plus redoutable des Jônin du village caché de la feuille. Rejoignant les deux bandits qui se trouvaient dans une ruelle sombre, très proche de la tour du Hokage, le jeune prodige passait à côté d'eux comme si de rien n'était. Il désirait tuer le temps et attendant une quelconque réaction de leurs part alors qu'il poursuivait sa route son chapeau ne montrant qu'une partie infime de son visage, ceux-ci le stoppaient.

L'un arrivait devant lui pour lui barrer la route et l'autre se planquait discrètement derrière. « Alors, on voulait filer en douce ? Hein ? » disait celui d'en face. « Allez, files-nous ton argent de poche. On a pas qu'ça à faire ! » continuait le deuxième. Le Faucon relevant gentiment son chapeau à l'aide de son index, esquissant un sourire au bonhomme devant lui, rétorquait d'un ton blagueur: « Hmm... j'ai donc là deux bandits qui veulent mon argent de poche. Bah merde alors hein, je suis mal barré... oh lala, mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire ? J'suis désolé les gars mais j'ai vraiment rien. Si vous permettez, j'ai une femme à sauter chez moi... je dois faire très vite. » Poursuivant avec une démarche alors qu'il venait de proclamer que des mensonges, celui d'en face l'arrêtait de sa main. « Non, mais t'es pas là du tout toi. J'crois bien que t'as pas compris. » Alors que le deuxième bandit dans son dos s'approchait, Keikô prenant une toute autre expression, sérieux et agressif, répondait: « Moi je crois que c'est vous qui avez pas compris ! » Un mouvement brusque s'en suivait directement après ses mots: un coup de pied dans le ventre de son adversaire avant d'enchaîner un coup de coude en plein visage de celui dans l'dos. Les deux antagonistes reculaient de douleur et il profitait de l'occasion pour arriver dans le dos du bonhomme en face pour l'éjecter d'un violent coup de pied, à nouveau, sur son partenaire. Les deux s'entrechoquaient et tombaient à terre. Se relevant, furieux, ils s'écriaient: « Tu vas nous le payer ! » Et là, ils se jetaient dans la gueule du loup. Profitant de son expérience, le Faucon parcourait en un instant la distance qui les séparait pour agripper les deux bandits au visage avant de les plaquer au sol. Evidemment, sans trop de violence, car il ne fallait pas les tuer. Usant de ses armes, il attachait aussitôt les deux antagonistes avant de les regarder curieux de savoir ce qu'il allait bien pouvoir faire d'eux. Et c'est là qu'un sourire s'affichait sur son visage...

Trente minutes plus tard

Une maison était positionné pile poile en face des fenêtres de la tour du Hokage, à quelques mètres plus loin. Là, Keikô avait attaché les deux hommes. Un file reliait la pointe du toit et les deux hommes. Il suffisait d'un coup de kunaï pour qu'ils retombaient au sol, mais le jeune Aiji cherchait quelque chose avant. Accroupi, il tenait un couteau près du file qui allait les laisser tomber par terre et juste en face, un peu plus haut, la fenêtre grande ouverte, se trouvait le bureau du Yondaime. Le prodige s'écriait alors: « En coeur les gars ! Dites-moi la bêtise que vous avez commise aujourd'hui ! » C'est en chantant que les deux hommes s'exclamait alors: « On est des bandits, mais on est con ! Notre bêtise a été de s'en prendre au Faucon ! S'il vous plaît Yondaime, la mission il faut la valider, c'est un chic type que vous avez à vos côtés ! ♫ »

Rigolant durant un bon moment, le Faucon ayant eu ce qu'il désirait, découpait le file avant de les laisser partir. « Aah merci les... » disait-il avant de se faire couper la parole par l'un des deux: « Vite, barrons-nous d'ici ! » Tandis qu'ils courraient ensembles afin de prendre la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mission D - Deux fouines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Chapitre deux: « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» Mission à deux (deuxième partie)
» [Mission D] - Nous deux, c'est pour la vie !
» [FB] Deux tueurs pour une victime. Mais qui remplira sa mission?
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Konoha :: Tour du Hokage-